Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
14 septembre 2010 2 14 /09 /septembre /2010 19:58

L'hémmoragie se poursuit

Encore 3 nouveaux départs cette semaine sur le site TDF de Metz,  dans le cadre du Plan Social qui détruit à petit feu les forces vives et les compétences dans notre entreprise. Alors une fois de plus et très sincèrement, tout nos voeux de réussite pour nos collègues et amis que nous voyons partir avec regrets :

   - Christine Stephan,

   - Guy Meyer,

   - Patrick Ditsch.

 

Evolution du plan Cap Numérique

En CCE aujourd'hui, et en CE dans les jours à venir, sont discutées des évolutions dans le projet d'organisation "Cap Numérique" de TDF, et dans le funeste "Plan de Volontariat" qui l'accompagne.

En substance, les évolutions sont les suivantes :

- L'organisation de TDF s'adapte aux résultats du Plan de Départ Volontaire. Où l'on découvre que cette organisation que l'on nous avait présentée comme absolument optimisée au possible et non modifiable, peut finalement s'adapter au gré des circonstances. Ainsi, certains postes supplémentaires sont supprimés (le titulaire du poste ayant pris la tangente), d'autres sont conservés voire créés (les titulaires n'ayant pas décidé de partir), et enfin certains sont adaptés (postes sur la région parisienne qui ne trouvent pas preneur et sur lesquels un aménagement Province-Paris est accepté transitoirement, comme les RDP audiovisuels, ou certains chef de projets).

- La prolongation jusqu'au 31 juillet 2011 de la période de volontariat à la mobilité interne, incluant les mêmes mesures d'accompagnement qui ont prévalu depuis le début du Plan Social,

- Des mesures spécifiques applicables en cas de mobilité géographique vers la région parisienne : une généreuse prime de 5% du salaire brut (plus 2 à 3% en cas de promotion). De quoi largement combler l'écart de niveau de vie Province-Paris, et susciter de nombreuses vocations, n'en doutons pas ! ... A moins que, peut-être, l'argent ne soit pas le seul motif de non-mobilité vers Paris ...

- Des mesures spécifiques d'accompagnement, qui restent encore très vagues (suivi RH, analyse de compétences, mobilité interne)  pour les salariés restés dans l'entreprise et dont le poste est supprimé.

 

Cap Numérique - Cap Gémini

On découvre au gré d'une annonce laconique, que TDF est décidément infiltré à tous les niveaux par Cap Gémini.  Après les consultants en tous genres qui hantent nos couloirs et nos bureaux afin de nous dicter comment nous organiser et comment travailler, voici que même notre conseil d'administration est maintenant dirigé par une des directrices associées de cet illustre établissement : Madame Colette Lewiner. serait-ce aussi pour dicter à notre plus haute hiérarchie la stratégie à tenir ? Ou cela prépare t-il une mutation de la raison sociale ou de l'actionnariat de TDF ? A suivre ...

 

Le retour des X

Non, il ne s'agit pas du dernier roman de S.F.  des frères Bogdanoff (encore que ...), mais du retour en force dans les hautes sphères de TDF, des Polytechniciens, cette élite de la nation qui avait tendance à se faire rare dans nos rangs ces dernières années. L'arrivée de Messieurs Huart et Presse-Purée semble remettre bon ordre à ce déficit. Est-ce une réelle recherche de talents, ou un effet d'aubaine ? La question reste ouverte ...

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
6 septembre 2010 1 06 /09 /septembre /2010 20:15

Il flotte ces derniers jours sur le centre TDF de Metz, comme sans doute dans d'autre localisation TDF en France, comme un air de mélancolie, sinon de tristesse, voire de déprime. TDF est entré de plein pied dans la phase active de son PDV, et les contrats de rupture se signent actuellement à la pelle. Beaucoup, qu'ils soient volontaires au départ ou non, prennent seulement maintenant conscience de l'impact du plan de destruction massif mis en place par nos actionnaires, à travers notre direction générale.

 

Nous nous efforcerons de faire un point régulier sur la situation des départs sur le site de Metz. Pour ce premier rendez-vous, nous voulons souhaiter toute la réussite possible dans leur future vie professionnelle et personnelle à nos amis qui, plus ou moins contraints, ont dû quitter TDF ces derniers jours :

   - Laurent Kirtz,

   - Pierre Boutou,

   - Jean Prudent,

   - Gabriel Milon,

   - Isabelle Pianezzola.

 

Mais aussi à ceux qui ont pu poursuivre leur activité à TDF, mais sous d'autres cieux :

   - Olivier Talvat,

   - Chantal Bergeron.

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
3 août 2010 2 03 /08 /août /2010 18:21

La dernière commission paritaire s'est tenue ce matin. Les ultimes dossiers PDV, les plus sensibles ou difficiles qui avaient été mis de côté lors des commissions précédentes, y ont été étudiés :

- Pour l'établissement fonctionnel, 16 dossiers ont été étudiés et acceptés

- Pour l'établissement opérationnel, 13 dossier ont été étudiés, mais seulement 5 acceptés.

 

Le bilan final de ce PDV serait ainsi de :

- 518 dossiers acceptés

- 12 refus motivés

- 16 dossiers finalement retirés.

 

Un bilan définitif sera remis au prochain CCE le 14 septembre.

 

 

 

Concernant le site de Metz, les premiers départs sont effectifs (bon vent Lolo ...). Il est une chose de savoir que des dossiers de départ ont été déposés et acceptés, il en est une autre de voir  partir des collègues que l'on a côtoyés de longues années. On rentre dans le concret ... et dans l'inconnu. L'inconnu pour beaucoup de ceux qui partent sans réel projet professionnel (pour la plupart c'est une formation, et advienne que pourra après). L'inconnu pour ceux qui restent, car avec 500 collègues en moins, on se demande bien où va TDF ...

 

Le concret c'est aussi des bureaux qui sont vidés en catimini dans le bâtiment messin. Il n'y a pas de petits profits à TDF, c'est aussi à cela que sert la direction du patrimoine! Un ex-bureau de directeur qui traîne et c'est un directeur à Montrouge qui en hérite. Sans doute qu'un transport par déménageur coûte moins cher qu'un bureau neuf ... Encore qu'à la réflexion, je me demande ...

 

Le concret, c'est aussi des chefs de service, en particulier à Montrouge, qui s'arrachent les cheveux à tenter de combler des postes laissés vacants par tous ces volontaires. Pour certains d'entre nous en province, c'est à la limite du harcèlement (et vas-y que je te téléphone, et vas-y que je te convoque, ...), voire de la mauvaise foi. On ne compte plus les promesses faites sur lesquelles ils reviennent quelques jours plus tard, sans doute recadrés par tel responsable RH, voire plus haut dans la hiérarchie (untel à qui on promis un poste puis non, untel à qui on a promis un temps partagé Metz-Paris puis non, untel à qui on a promis la poursuite de certaines de ses activités puis non, ...). Apparemment tous les moyens sont bons actuellement à TDF pour appater le gogo. Même l'intimidation ...

 

Le sentiment qui domine ces dernières semaines, c'est que plus rien ne tourne rond à TDF. Plus personne pour réaliser les travaux à faire, et même d'ailleurs dans certains services plus personne pour dire ce qu'il y a à faire !!! Et un sentiment d'abandon face aux clients au minimum inquiets mais très souvent mécontents, car de moins en moins de support de la part des divisions.  Et un service RH en dessous de tout qui laisse tout le monde dans l'ignorance (ceux qui partent, ceux qui veulent bouger, ceux qui restent, ...) Heureusement qu'on est en période de congés, car sinon on pourrait croire qu'un vent de panique souffle en ce moment à TDF.

 

Et cerise sur le gateau, un directeur genéral adjoint qui s'épanche dans la presse et sur l'intranet pour dire tout le bien qu'il pense de ces nombreux départs, preuve que TDF est une entreprise généreuse qui se met en quatre pour ses salariés, fussent-ils sur le départ. Et c'est quasiment la larme à l'oeil qu'il a pu s'enorgueillir, sans doute pour la première fois dans sa longue carrière de prédateur, de pouvoir procéder à des recrutements massifs (mais seulement 50 CDI, faudrait pas exagérer quand même sinon les actionnaires ne seront pas contents) pour remplacer tous ces heureux salariés qui partent avec des "dossiers solides". Encore un sommet d'hypocrisie et de cynisme de sa part.

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
11 juillet 2010 7 11 /07 /juillet /2010 10:46

Mardi 6 Juillet a eu lieu non pas la dernière, mais l'avant dernière réunion de la commission de suivi du PDV.


En préalable, l'état des lieux au 30 juin a été rappelé : plus de 500 dossiers de départs volontaires ont été déposés. 16 Refus Motivés Définitifs ont été prononcés, 308 dossiers ont eu un avis favorable, 68 dossiers sont en attentes pour comblement de poste, et plus de 140 dossiers sont encore à examiner. En outre 207 mobilités ont été effectuées dont 84 mobilités géographiques.


Au cours de la réunion, 86 nouveaux dossiers ont été étudiés, après les 90 de la semaine précédente. Il n'y a pas à dire, à l'approche de la date fatidique de fin du PDV, le travail de sappe de la direction paye enfin : la peur du PSE pousse de nombreux salariés à quitter TDF, pour la plupart avec un projet sans garantie immédiate de retour à l'emploi.

Il faut ajouter qu'il reste encore environ 60 dossiers qui devraient être étudiés le 12 juillet.


La cible de 350 est donc plus qu'atteinte ! Aussi, formellement, beaucoup de dossiers sont mis "en attente", dans l'espoir d'un éventuel comblement par mobilité interne. Par contre, la direction reste très ferme sur d'autres dossiers qu'elle considère comme définitivement non éligibles (DTS, DI, ...).

Devant cet incontestable succès du PDV qui pourrait permettre d'atteindre entre 400 et 500 départs volontaires et involontaires, il semble bien que direction et organisations syndicales soient quelque peu embarrassées. Les premiers car ces départs vont sans aucun doute désorganiser l'entreprise encore plus qu'elle ne l'est aujourd'hui, les seconds car ils se retrouvent avec des salariés qui ont franchi le rubicond en choisissant finalement de partir, mais que la direction retient pour le moment.


Au final on se retrouve avec :

  • Une demande de départs volontaires très supérieure aux attentes ;

  • Une inadéquation avec l'organisation voulue par la direction dans certaines zones géographiques ;

  • Un déficit de candidatures internes sur certains emplois à pourvoir.


Sur ce constat, il semble bien que de nouvelles négociations vont s'engager entre les 2 parties pour essayer de se sortir de cette situation chaotique dans laquelle elles se sont toutes les deux enfermées (voir le tract de la CFDT). Ainsi on parle de :

  • satisfaire au plus grand nombre possible de salariés ayant fait vœux de départ volontaire, c'est à dire aller au delà des 350 départs volontaires ;

  • combler comme on peut les emplois restants ;

  • préserver l’emploi en région ;

  • éviter un plan de sauvegarde de l’emploi résiduel.


Plusieurs pistes sont citées, notamment :

  • Adapter les cibles d’emploi en région, notamment sur les Zcp, les plate formes d’ingénierie, la DOTP à Metz,  …;

  • Rechercher des solutions complémentaires de modalité de travail pour une durée limitée (par exemple pour le cockpit a été cité 2j région-3j Romainville jusqu’à fin 2012) ;

  • Proposer des évolutions d’emplois, en particulier pour les assistant(es) sur leur bassin d’emploi ;

  • Garantir les modalités actuelles d’accompagnement à la mobilité jusqu’à Juillet 2011 ;

  • Garantir les modalités du PSE résiduel prévu à l’accord du 06 Janvier 2010 pour les salariés qui seraient sans affectation au 31/12/2010,

  • Procéder à des embauches permettant de satisfaire le départ des salariés au-delà de 350 ETP (on parle de 1 remplacement pour 2 départs).


Une belle pagaille en perspective ...

 


Tract CFDT Fin PDV

 

 

 

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 21:27

Echos du CCE du 24 Juin 2010 :

 

En réponse aux élus qui témoignaient de la désorganisation du travail à TDF, la direction a affirmé avec aplomb que le passage partiel dans la nouvelle organisation depuis le 15 Mai, avec en particulier les équipes "pilotes" en région, se passe sans problème majeur. Les soucis rencontrés avec le sous-traitant logistique sont en passe d'être réglés. Sur Mozart, même affichage pseudo optimiste... il y a certes quelques problèmes en ce moment, mais ils se résolvent petit à petit. On peut donc poursuivre et étendre en toute confiance le déploiement sur les autres zones et directions !

Bref, les directeurs et autres CEO passent à TDF, mais c'est toujours la langue de bois et la méthode Coué qui règnent !

Olivier Huart présentera son projet industriel en Septembre 2010, avec un caractère résolument européen ! Vaste programme pour une entreprise qui est devenue, selon ses propres mots, une grosse PME.

Côté PDV, la direction avait un train de retard, puisqu'elle a annoncé des chiffres datant du 15 juin ! Il n'y a pas à dire, la DRH est à la page. Nous ne saurions trop leur conseiller de consulter notre blog pour avoir les toutes dernières informations !!

Donc, le bilan au 15 juin était :

  - 333 dossiers étudiés en commission
  - 253 avis favorables rendus, 60 conventions de rupture signées et 48 salariés ayant déjà quitté TDF
  - 67 dossiers "en attente"
  - 12 dossiers définitivement refusés
  - 1 retrait

La direction estime qu'il pourrait encore y avoir une centaine de dossiers à étudier.

Presse Purée indique qu'aujourd'hui, il y a d'un côté environ 120 emplois non comblés dans la nouvelle organisation, et d'un autre côté environ 120 salariés sur des postes supprimés ne souhaitant pas bouger (NDR : géographiquement évidemment). Donc de toute façon, il y aura PSE résiduel.


Certains élus et délégués syndicaux demandent à la direction de renoncer au PSE, étant donné le succès du PDV qui permet à la direction d'atteindre son objectif purement comptable. Après discussions, les Organisations Syndicales obtiennent :
- la possibilité de report du PDV au 15/07/2010 pour les salariés qui n'auraient pas eu de réponse positive à leur mobilité (géographique et/ou professionnelle) et qui auraient un projet à présenter, en solution "de secours";
- un aménagement des emplois sur certains services très impactés par Cap Numérique (par exemple nombre de salariés par équipe d'intervention, aménagements sur le cockpit pour lesquels les RDP pourraient rester sur leur site, ...)
- sous réserve d'un accord à négocier au plus tôt.

 

Comme l'indique Durruti dans un commentaire, "Une résistance passive, même désordonnée voire non voulue, peut donner quelques résultats...".

 

En complément, vous trouverez ci-dessous le Flash Info édité par le secrétaire du CCE.

 

CCE24062010 1CCE24062010 2

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
22 juin 2010 2 22 /06 /juin /2010 21:55

Pour la réunion de Lundi 21 Juin, 54 dossiers étudiés, mais seulement environ 30 validés. Les 25 autres sont "en attente" d'éventuel comblement par un salarié impacté. En DO en particulier, les cibles de départ sont atteintes dans de nombreuses régions, et les volontaires qui se déclarent seulement maintenant ont peu de chance de pouvoir quitter TDF dans le cadre du PDV. Frustration, frustration, ...

 

A ce stade, le PDV est un succès pour les actionnaires puisqu'il est proche d'atteindre les 300 dossiers validés. De plus, une soixantaine de dossiers sont déjà prêts pour la prochaine commission du 30 juin. Une dernière commission aura lieu le 8 juillet pour clôturer les dossiers arrivés fin juin.

 

Il n'y aura pas de prolongation du PDV. Par contre une phase de départ contraint dans le cadre d'un PSE aura lieu d'ici la fin de l'année pour finir le massacre dans les quelques sites où trop de salariés s'accrochent encore à leur poste.
 
Il y avait 400 postes à pourvoir dans l'Intranet, 231 sont pourvus à ce jour, il en reste 169 à pourvoir. Le jeu de taquin s'accélère au gré des validations de dossier et à l'approche de l'échéance de cette fin de mois.

La direction RH semble débordée par la somme de travail que représente ces départs et mobilités. On ne compte plus les salariés sans réponse après avoir postulé sur un poste en interne. On ne compte plus les postes "en attente de comblement", qui n'apparaissent pas dans le forum de l'emploi. On ne compte plus  les salariés candidats au départ sans nouvelles de l'avancement de leur dossier. Tout ce qui compte c'est faire du chiffre. Le suivi des dossiers personnels semble être secondaire. Mais cela ne nous étonne même plus ...

 

En fait, c'est tout TDF qui est débordé par le travail aujourd'hui. La réduction des effectifs, la désorganisation et la démotivation commencent à se faire sentir dans tous les services. Selon certaines sources, les indicateurs de qualité,  qui ne sont d'ailleurs plus communiqués aux Instances Représentatives du Personnel depuis quelques mois, plongent de manière dramatique. Les clients s'interrogent ... De très, très mauvaises surprises sont à craindre cet été.

 

Et on attend sans illusion le cap que nous donnera notre grand timonier. Peu de marges de manoeuvre alors que l'on est échoué sur les récifs, que le navire prend l'eau et que l'équipage survivant écope à la petite cuillère ...

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
9 juin 2010 3 09 /06 /juin /2010 18:43

A la suite de la dernière commission paritaire qui s'est tenue Mardi 8 Juin, le nombre de dossiers validés dans le cadre du PDV (validation définitive + validation sous réserve de comblement du poste) dépasse maintenant les 240.

 

Dans le détail, cela donne :

 

251 dossiers étudiés :

 

Par type de validation :

  - 206 dossiers validés

  - 37 dossiers en attente de comblement de poste

  - 8 dossiers refusés par la direction

 

Le PDV touche toutes les catégories d'emploi, mais plus particulièrement les catégories C et E. Evidemment, aucune indication n'est donnée pour les catégories G, qui ont un traitement et une cellule RH particulière !

Toutes les tranches d'âge sont touchées, notamment le coeur de cible de la direction à savoir les 40-50 ans ...

 

On peut rajouter que 20 personnes ont quitté l'entreprise hors PDV depuis le début de l'année,  ce qui porte finalement le nombre de départ à 226 + 37 en attente.

 

Selon la direction, compte tenue des dossiers en attente ou en cours de finalisation auprès des espaces projet Altedia, le nombre de départs volontaires à la fin du mois dépassera l'objectif initial de 350.

 

Il est donc fort probable qu'il n'y ait pas de prolongation du PDV.

 

A certains endroits la cible est atteinte, ce qui signifie que la validation des dossiers va être plus difficiles à obtenir pour de futurs candidats au départ, sauf si leur poste est comblé par un salarié dont le poste est impacté.

Par contre sur d'autres sites, comme Metz par exemple, les départs et mobilités sont loin de combler les souhaits de la direction. Il va donc falloir des mesures complémentaires pour les derniers récalcitrants qui s'accrochent. Un PSE résiduel sera sans doute nécessaire.

 

Au final, le nombre de salariés ayant quitté l'entreprise cette année, devrait dépasser largement les objectifs de la direction. A moins d'une vague de recrutements externes fort improbable, les actionnaires peuvent se frotter les mains.

 

Les salariés restant dans l'entreprise ainsi que les clients de TDF peuvent par contre se faire du souci ...

Et ils s'en font déjà ...

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
8 juin 2010 2 08 /06 /juin /2010 22:45

Quel avenir professionnel à TDF ?

C'est la question que nous nous sommes tous posés au moins une fois ces derniers jours, et de manière encore plus cruciale au fur et à mesure qu'on se rapproche de la fin fatidique du PDV, et qu'on voit des collègues partir dans des conditions plus ou moins bonnes.

 

En premier lieu, quel sera l'avenir de TDF ? On peut légitimement se poser la question quand on voit littéralement mourir des sociétés sous LBO qui croulent sous le poids de leur dette. TDF a t-elle plus d'atouts que ces sociétés ? Quels repreneurs pourraient racheter une boite visiblement déjà surévaluée lors du dernier LBO (merci Michel COMBES) ? Quels relais de croissance pour l'avenir de TDF ? Quels conditions de travail après la purge que nous subissons actuellement, et quelles relations sociales avec un boucher à la tête de TDF France ? 

 

En second lieu, quel est mon avenir à TDF ? Cette année on supprime plus de 400 postes. Et l'année prochaine ? Et dans 2 ans ? Pourquoi le massacre s'arrêterait-il subitement ? En cette période de crise, des suppressions de postes dans une entreprises financièrement bien portante, passent inaperçues au milieu de centaines de milliers d'autres. L'Etat et les politiques laissent faire. Les médias sont indifférents. Les Organisations Syndicales sont dépassées.

Quelles seront mes conditions de travail ? S'agira t-il de faire mon travail plus celui de mon collègues qui vient de partir plus celui de l'assistante qu'on vient de virer, tout en sachant que je n'aurais aucune augmentation de salaire, qu'on va me retirer mes RTT et que mon hiérarchique m'attend au tournant pour me virer dès que possible ?

 

On entends dire que les objectifs de la direction dans le PDV seront atteints : il y aura plus de 350 départs volontaires. J'espère que ceux qui ont choisi de partir l'on fait en toute connaissance de cause, sans précipitation et sans contrainte. Si c'est le cas, je leur souhaite bon vent, de tout coeur. Pour ceux qui restent, rien n'est fini. Le PDV n'a pas tout à fait donné les résultats attendus par la direction : certains services sont encore en sureffectifs. Un PSE sera de toute façon inévitable, contrairement à ce qu'on entend ici ou là. Comment sera t-il mis en oeuvre ? Gageons que la direction, et Presse-Purée en particulier, a sa petite idée pour atteindre ses fins. Et comme en face, les instances représentatives du personnel et les organisations syndicales ont été décimées par le PDV, la résistance sera dure à organiser.

 

Mais rien n'est jamais perdu : souvent le désespoir a gagné des batailles. 

Repost 0
30 mai 2010 7 30 /05 /mai /2010 09:59

la "nouvelle gouvernance" du groupe TDF a donnée lieu à des présentations internes au cours desquelles ont été martelées les nouvelles valeurs du groupe que chaque salarié se doit d'appliquer ...

A vrai dire, on nous sert en permanence du réchauffé en nous le présentant comme une révolution apportée par les nouveaux dirigeants. Il est à se demander si parfois on ne nous prendrait pas pour des chèvres ... à moins que ce ne soit pour des moutons ...

 

Ces nouvelles valeurs sont donc :

- Faire simple : cette valeurs devrait s'appliquer à nos dirigeants eux-mêmes. Mais pour le coup, c'est raté. Il n'y a qu'à voir l'organisation mise en place par Cap Numérique !!!

- Penser clients : nous ne voudrions pas paraître rabat-joie, mais c'est là un message qu'on nous ressert à longueur d'année depuis toujours ... Cette valeur est depuis longtemps au coeur des préoccupations des salariés de TDF;

- Agir en équipe : cela a toujours été une valeur phare pour les salariés de TDF. Quelque chose nous dit que cette valeur a été cassée par un certain plan de désorganisation;

- Passer à l'action : !!!??? Qui a l'impression d'avoir été inactif jusqu'à maintenant ?

- Se remettre en cause : message à faire passer à nos chers actionnaires ...

- Etre bon du premier coup, suivre et améliorer notre performance commerciale : cela suppose d'en avoir les moyens. Avec la nouvelle organisation Cap Numérique, on peut craindre que cela sera difficile;

 

Et last but not least, comme dirait David Bonderman : LE CASH

 

Fini donc la langue de bois : comme nous le répétions depuis le début, tout ce qui arrive à TDF et à ses salariés n'est dirigé que vers un seul but : dégager le maximum de cash pour les actionnaires (et rien pour les salariés, voir le gel des salaires pour les 2 prochaines années), et advienne que pourra à moyen ou long terme ...


"Ce qui fait et fera toujours de ce monde une vallée de larmes, c'est l'insatiable cupidité et l'indomptable orgueil des hommes." (Voltaire, 1755)

 

faire simple

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
21 mai 2010 5 21 /05 /mai /2010 19:55

Commission paritaire PDV du 18 Mai 2010 :

   - 25 Dossiers étudiés, 23 acceptés, 2 en attente

 

Ce qui donne pour le moment :
   - 149 dossiers acceptés
   - 21 dossiers en attente
   - 5 refus motivés

A noter qu'une inspectrice de la Direction Départementale du Travail s'était invitée à cette réunion (sans doute mandatée par quelque organisation contre le PDV ...). Elle a semblé donner beaucoup de fil à retordre aux représentants de la direction et des OS sur certains types de dossiers, malgré la sélection effectuée à la source par la direction ! Gageons qu'elle reviendra sans doute, ou à minima, donnera de ses nouvelles !

Aucune date n'a été proposée pour la prochaine réunion !!! Pourtant d'après Altédia, de nombreux dossiers sont en attente, voire prêts à être étudiés. La barre des 350 ne serait pas inaccessible!  Nous attendons de voir...

 

 

Le remaniement ministériel tarde à sortir. On nous l'annonce depuis 2 semaines et toujours rien ! Pas facile de staffer une équipe directoriale, surtout quand les actionnaires poussent à la roue ... En tout cas certains départs sont actés : des bureaux ont été vidés, des noms retirés sur les portes.  Et on nous l'a promis : c'est pour Mardi 26 Mai ! Et ce sera sur tous les supports : écrit, audio et vidéo! Nous attendons de voir ...

 

 

Les départs, ou les préparatifs de départ commencent à avoir un impact sur certaines activités : ici telle équipe régionale décimée demande une entraine à ses voisines, là telle équipe commerciale est à la dérive, faute de hiérarchique apte à prendre des décisions. Les salariés qui avaient décidé de rester commencent à s'interroger : où va TDF ? Pour combien de temps encore pourra t-on fonctionner dans une telle désorganisation ? Combien de temps cette entreprise va t-elle résister à une absence de stratégie clairement exprimée ? Combien de temps vais-je résister à TDF ? Nous attendons de voir ...

 

 

Et la grande majorité des salariés, malgré la tempête, malgré le tangage, malgré la désorganisation, continue, par amour de leur travail, a faire avancer tant bien que mal le navire TDF. Pas facile quand des officiers , fussent-ils véreux, sont jetés à la mer, pas facile quand de nombreux matelots sauvent leur vie dans les rares canots de sauvetage, et pas facile quand les voies d'eau enfoncent de plus en plus le navire. Espérons ne pas rencontrer l'iceberg fatal ...

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article

Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories