Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 décembre 2010 6 11 /12 /décembre /2010 15:13

La direction de TDF revient petit à petit sur l’organisation mise au point par ces excellents consultants de Cap Gemini, en mettant en œuvre ici et là ce qu’elle appelle pompeusement des « adaptations d’organisation mineures ». Ici des services commerciaux refondus, là une logistique repensée, etc …

 

Même la DOTP, qui nous touche plus particulièrement à Metz, est ajustée. Je passe rapidement sur des réaffectations de postes entre entités transverses, pour me focaliser sur ce qui se prépare dans le pôle technique. En effet, la direction revient sur son dogmatisme des services « à dimension significative » et commence à démultiplier les équipes.


Nous prendrait-on pout des amnésiques, ou plus grave, pour des imbéciles ou des moutons de panurge ? On peut légitimement se poser la question, surtout quand on constate que le pôle RAN/télégestion de Saint Quentin est redécoupé en un pôle RAN et un département télégestion ... comme avant Cap Numérique. Quand on sait que beaucoup des postes du pôle RAN étaient occupés par des salariés de Metz qui ont dû quitter TDF faute de pouvoir suivre leur poste à Saint Quentin, on ne peut que se dire que c'est un immense gâchis ... perte de compétence pour TDF, et avenir aléatoire pour nos ex-collègues. Comme nous le réclamions depuis le début, une partie de ce pôle RAN aurait très bien pu rester à Metz, comme cela existe dans d'autres directions.

 

Parfois, on se dit que la vie professionnelle serait tellement plus satisfaisante avec des directeurs intelligents...

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
10 décembre 2010 5 10 /12 /décembre /2010 22:12

Des chiffres officiels commencent enfin à circuler concernant le PDV qui a décimé TDF, et conduit aux « dysfonctionnements » que nous connaissons actuellement.

 

Concernant les départs volontaires, 555 dossiers ont été déposés. 515 dossiers sont passés en commission, ont été acceptés et finalisés. 14 dossiers ont été refusés, et 26 dossiers ont été finalement retirés.

 

Parmi les 515 dossiers acceptés, 14% seulement concernent un « retour à l’emploi » (emploi en CDI ou CDD en dehors de TDF ou juste proposition d’embauche) ce qui n’est guère surprenant dans le contexte économique actuel. D’autre part près de 30% concernent une reprise ou une création d’entreprise ou un essaimage, ce qui représente un pourcentage bien plus élevé que ce qu’on peut voir dans d’autres PDV. Le reste représente pour une petite partie des projets personnels, et pour la plus grande part des formations plus ou moins longues.

 

En termes de mobilité interne, il y a eu 896 actes de candidatures venant de 468 salariés, soit une moyenne d’environ 2 candidatures par salarié. D’après nos sources, il y aurait eu beaucoup moins de réponses à ces candidatures de la part de la DRH. Certains attendent encore, ici un entretien, là une réponse écrite ferme et définitive. « Dysfonctionnement » aviez-vous dit ?

 

Sur le site de Metz plus particulièrement, sur les 82 salariés présents au 01/01/2010 hors équipe maintenance, 20 ont quitté le site dans le cadre du PDV, 2 dans le cadre d’une mobilité géographique à TDF, et 3 sont aujourd’hui encore sans poste, affectés au RNS, sans parler de 3 autres salariés qui ont été affectés sur des postes localisés sur un autre site, et présents à Metz à temps partiel seulement.

Sur les 20 départs dans le cadre du PDV, un seul a pu bénéficier ce jour d’une proposition d’embauche, 2 espèrent une reprise ou création d’entreprise, tous les autres sont en formation.

 

Derrière les chiffres se cachent des hommes et des femmes qui pour beaucoup ont quitté TDF faute de solution interne, donc loin d’être des volontaires. S’ils avaient eu le choix purement volontaire entre quitter TDF et rester, leur décision aurait été toute autre. Aujourd’hui, beaucoup d’entre eux ne voient pas l’avenir avec optimisme. Si cela peut les consoler, les salariés restés à TDF ne sont pas plus optimistes …

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
9 décembre 2010 4 09 /12 /décembre /2010 22:05

Le 1er Décembre fut un jour faste en terme de communication à TDF. Quelques heures après les aveux de Presse-Purée sur les « dysfonctionnements » à TDF, nous apprenions le départ du dernier poilu de TDF, notre directeur industriel, Philippe HERMANN, remplacé le pied levé par un nouveau venu (mais qui avait cependant déjà un pied à TDF en tant que consultant) Jean-Louis MOUNIER. Gageons qu’il a bien un rapport de cause à effet entre ces deux évènements. Surtout lorsque la note de nomination se termine par « Dans le cadre de ses fonctions à TDF, Jean-Louis Mounier aura comme mission de développer l’écoute en interne et de faire progresser la qualité de service clients. », deux challenges qu’il n’aura guère de mal à gagner, étant donné leur état d’abandon et de délabrement à TDF ces derniers mois.

 

Alors « Welcome » Monsieur Mounier comme ont dit maintenant à TDF. J'ai pas compris tout son CV (faut dire que ces termes anglais ça fait peut-être chic, mais pour nous autres français de base, c'est du chinois), mais au minimum, ça ne peut pas être pire qu'Hermann !

 

PS : à bien y réflechir, il en reste encore un vieux de la vieille à TDF. Il s'agit de Michel RENERIC. Nous ne saurions trop lui recommander de préparer dès à présent sa reconversion ... ou sa retraite !

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
8 décembre 2010 3 08 /12 /décembre /2010 23:49

       Ainsi donc ils osent l’admettre : TDF va mal. TDF a mal à son Cap Numérique qui s’apparente à un Cap Désastre. Nous le disons depuis plusieurs mois déjà, chacun de nous le vit tous les jours. Et la direction l’avoue enfin clairement. Dans le TDF Infos du 1er Décembre, notre directeur TDF France, Presse-Purée himself, écrit qu’il s’agit d’un "Cap Difficile", terme mesuré s’il en est, sans doute pour ne pas affoler clients et actionnaires. "Des dysfonctionnements sérieux sont apparus", ajoute t-il, faisant référence à la désorganisation patente apportée par Cap Numérique et le PDV. "Faire machine arrière serait une erreur", mais en y faisant référence, Presse-Purée avoue par la même que la direction de TDF y a pensé …

 

Cependant en grattant un peu, on peut se rendre compte que ce pseudo langage de vérité a tout de même ses limites. Ainsi dans la séance de tchat du 7 décembre, Presse-Purée indique que cette désorganisation n’a eu "aucun impact sur la qualité de service" et que les clients n’y voient que du feu. Il n’y aurait donc eu que des "impacts internes" à TDF. Mensonges éhontés !!!! Sur le terrain, tout salarié TDF en contact avec des représentants des clients se heurte en permanence au minimum à un sentiment d’inquiétude, au pire à un sentiment de défiance voire de colère. Dans les divisions commerciales, les survivants du PDV rament comme des fous pour convaincre TOUS les clients que la situation va s’améliorer, et qu’ils doivent continuer à nous faire confiance. Les lettres de relance envoyées par les clients en recommandé avec accusé de réception s'accumulent. Mais la situation ne fait qu'empirer. Pendant ce temps, nos concurrents ne restent pas endormis.


"Il est urgent de prendre les mesures qui s’imposent", conclue Presse-Purée. Quelles mesures pourraient-elles bien revenir sur cet immense gâchis organisationnel et humain ? Je crains bien qu’il ne soit trop tard pour remonter la pente à court et moyen terme. Mais bon, formé à l’école du cynisme comme toute notre « élite » nationale, il pense que l’argent va tout résoudre : achat de matériel, remodification de structures, mais surtout, nouvelle vague de recrutement. On croit rêver, non je corrige, c’est un cauchemar. 150 nouveaux recrutements, même s’ils ne sont que des CDD, après un plan social qui a vu partir 515 salariés et disparaitre près de 400 postes rien qu’en France, n’est ce pas le comble du cynisme ? N’est ce pas cracher à la figure de nombre de ces volontaires contraints qui ont dû quitter TDF faute de perspective interne ? N’est ce pas reconnaitre implicitement toutes les couleuvres qu’ils nous ont fait avaler pour justifier leur plan destructeur ?


Mais que font nos représentants ? Que disent les syndicats ? Est-ce bien légal tout ça ? Les ex-TDF n'ont-ils pas la priorité sur les embauches, même si on leur a fait signer dans leur lettre de départ une clause de non-retour pour le moins discutable ? Je pose la question ....


Presse-Purée termine sa bafouille en reconnaissant que "les équipes sur le terrain sont les premières victimes des dysfonctionnements", et en nous "remerciant sincèrement pour tous nos efforts et en nous assurant de tout son engagement pour que ce cap difficile soit le plus court possible". Sur que c’est ce que nous attendions tous. Et pourquoi ne pas pousser le cynisme jusqu’au bout : si l’argent résout tout, alors autant remercier et remotiver les troupes avec des arguments financiers…

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
30 novembre 2010 2 30 /11 /novembre /2010 21:31

Depuis son arrivée à la tête de TDF, notre CEO ( prononcez bien Ci ille Ow pour montrer votre classe internationale, et puis ça fait toujours bien un ou deux anglicismes dans un article ou une conversation) M. Huart n'a de cesse de nous  promettre et de nous vanter un projet industriel et un plan stratégique qui va permettre à TDF de rebondir, après la mauvaise passe engendrée par l'arrêt de l'analogique que personne n'avait évidemment vu venir (pauvre de nous ...). Dans son allocution aux salariés du mois de juin (encore disponible sur l'intranet), il nous garantissait une présentation de ce plan à l'ensemble des salariés pour la rentrée. Naïvement, nous avions tous compris que nous aurions, en tant que force vive de la société, la primeur de ce plan stratégique dès le début du mois de septembre.

 

Las, fin novembre, avides de nouvelles revigorantes et de perspectives mirobolantes, nous attendions toujours une annonce qui nous permettrait de nous situer dans l'avenir, après un passé chaotique et pour le moins déstabilisant. On avait bien entendu parlé, au détour de nos tablettes iPad, d'une présentation en catimini quelque part chez nos amis bataves, pour la crème de nos dirigeants. Mais point de présentations "officielles", point de déclinaison dans les différents centres et services de TDF. Tout juste un ou deux directeurs zélés qui, sur la base de quelques notes hativement griffonnées sur un bout de nappe (z'avaient pas encore lu la notice de l'iPad ce jour là), ont recraché quelques bribes à des salariés suspendus à leurs lèvres, mais bien vite refroidis par la pauvreté des propos touchant quasiment au mépris.

 

Or donc, sachez que si vous voulez être informés de l'avenir de votre société, si vous voulez savoir quelles pourraient être vos futures activités, si vous voulez vous projeter dans l'avenir, vous n'avez pas d'autre choix : vous devez lire "Les Echos". Non, non il ne s'agit pas d'un n-ième publication à usage interne et à but non lucratif,  mais bien du journal économique national lu par tant de décideurs hexagonaux et au delà.

 

En conclusion, nous ne pouvons que nous incliner : TDF s'ouvre bien sur le monde extérieur. La communication est mondiale ... Et pour les salariés à l'interne ? Ils n'ont qu'à lire la presse comme tout le monde ! Et si il s'en trouve pour ne pas être contents ... ils n'avaient qu'à être volontaires comme les autres ...  Non mais, on va vous y associer de force à notre nouveau projet industriel ...

 

 

Article paru dans "Les Echos" du 30 Novembre 2010

 

Echo 30112010 P1

Echo 30112010 P2

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
29 novembre 2010 1 29 /11 /novembre /2010 22:07

A votre avis, quel est le sujet numéro un actuellement dans les réunions direction - Organisations Syndicales à TDF ?

 

Le projet industriel de TDF et l'avenir des salariés ? Que nenni.

La remotivation des salariés par une politique salariales volontariste ? itou.

Le formidable succès de Cap Numérique et le fonctionnement fluide de tous les process ? Vous n'y êtes pas.

 

Non, non. Il s'agit d'un sujet beaucoup plus important, puisqu'il touche à l'avenir ... des Organisations Syndicales elles-mêmes : les futures Institutions Représentatives des Salariés qui doivent être renouvelées début 2011. Les élections pour les CE et DP quoi ...

 

Et il semble que la guerre entre syndicats ait repris de plus belle. Chacun y jouant sa survie, ou a tout le moins la survie de certains "permanents".

 

En résumé :

X, qui a conquis de nombreux territoires lors des dernières confrontations, a peur de l'impact de Cap Numérique sur son assise électorale, surtout dans les contrées reculées de province. Il milite donc pour la multiplication des instances, histoire d'être sûr d'en conserver quelques unes.

Y au contraire, souhaite surfer sur sa position jusqu'au boutiste, voire légèrement irresponsable, qui l'a vu repoussé tous les accords ces 12 derniers mois années. Du coup, il milite pour ... ben y sait pas trop ... aller on va dire un seul CE mais c'est juste parce que vous insistez ...

A, B et C sont plus petits. Et avec la nouvelle loi sur la représentativité dans les entreprises c'est un problème d'être petit. Alors A s'est allié avec D qui n'était pas encore représenté à TDF. Puis, pour ne pas mourir, B à rejoint AD pour former ce qu'ils espèrent être un 3ème pôle ABD face à X et Y. Ils réclament 1 seul CE car finalement TDF n'est plus qu'une grosse PME, alors pourquoi multiplier les instances ? Et puis c'est tellement dur par les temps qui courent de trouver des candidats ...

Quant à C ... ben il reste seul et avec des perspectives d'avenir bien sombres ...

 

A vous de reconnaître A, B, C, D, X et Y. Je vous ai quand même donné beaucoup d'indices ...

 

Espérons qu'au final, tout ce charivari aboutira bien à la représentation et la défense de tous les salariés de TDF! Face à une direction du pôle France comme on a, il vaut mieux être unis et méchamment armé ...

Repost 0
16 novembre 2010 2 16 /11 /novembre /2010 17:41

Quel choc !

 

On apprend par voie de presse (et ils osent même l'afficher dans la revue de presse interne), que Michel Combes a été promu au grade d'officier de l'Ordre national du mérite dans la promotion du 11 Novembre !!!!

 

Dans ses faits d'armes, il est même rappelé qu'il a été PDG de TDF.

 

je me joins aux nombreuses réactions indignées de mes collègues autour de moi pour trouver que décidément ces "récompenses nationales" sont bien galvaudées de nos jours.

 

Ne se souvient-on pas de ses méfaits passés à France Télécom, mais surtout à TDF ? Ne se souvient-on pas qu'il est le père du 2ème LBO à l'origine du désastre actuel à TDF avec ses 500 suppressions d'emplois et sa faillite industrielle et stratégique? Ne se souvient-on pas qu'il a promis monts et merveilles aux actionnaires potentiels, et que rien de ce qu'il avait imaginé ne s'est réalisé? Ne se souvient-on pas pas qu'il a laissé tombé TDF pour rejoindre Vodafone, non sans avoir ammassé un joli pactole au passage ?

 

- Visionnaire : zéro

- Entrepreneur : zéro

- Arnaqueur : 20/20

- Apport à la nation : désastre et désolation

 

Voilà qui on récompense dans notre pays !!!! Sans doute une conséquence de l'ère "bling bling" que nous subissons depuis 3 ans ...

Repost 0
Oreilles de Lapin - dans Com interne
commenter cet article
10 novembre 2010 3 10 /11 /novembre /2010 20:25

C'est ce que pourrait nous laisser croire cet appel d'offre que nous avons découvert par hasard sur la toile :

 

 - Consultation de maitrise d'oeuvre pour la realisation de l'institut Lafayette dans un immeuble existant rue Marconi a Metz.

 

La direction de TDF n'est-elle tout simplement pas au courant des initiatives de la ville de Metz, ou nous cache t-elle plutôt des choses, elle qui affirmait lors de la dernière réunion DP du 21 Octobre que les discussions étaient loin d'être finalisées avec la mairie de Metz.

 

Nous espérons qu'à minima, la mairie de Metz aura demandé des engagements de la part de la direction de TDF quant au maintien des salariés et la poursuite des activités de TDF sur le site.

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 10:05

 

J’avais commencé à Télé Diffusion de France il y a bientôt 16 ans.

 Il y a 6 mois, j’ai définitivement quitté TDF, grâce à une nouvelle perspective de carrière dans un grand groupe, et surtout lassé par un contexte d’entreprise où le "développement" de TDF France ne semble plus se concevoir que par des fermetures, suppressions et réductions, et ceux qui sont plus ou moins épargnés par l’actuelle réorganisation craignent la prochaine en silence.

 Le projet Cap Numérique a donc scellé le destin de l'implantation de TDF où je travaillais, avec nos emplois. Comme dans tant d’autres sites de l’entreprise, nous avons été fauchés par cette dramatique réorganisation..

 Ironie du sort, je passe tous les jours devant les anciens locaux de TDF, mon nouveau travail n’étant qu’à quelques kilomètres de là.

Pour la première fois depuis des décennies, le portail de TDF reste désormais définitivement clos, faisant ainsi disparaitre les dernières traces de ce qui fut pour moi une remarquable aventure humaine et professionnelle.

 Je tiens à souhaiter bon courage à ceux qui restent à TDF, mais ma pensée va surtout à ceux qui ont dû quitter le navire vers des situations parfois précaires en leur disant qu’il ne faut jamais désespérer, car les salariés de TDF ont une grande valeur professionnelle.

 

 

 

Je pars aujourd'hui de TDF. Je garderai un bon souvenir de vous et j'ai particulièrement apprécié d'avoir travaillé avec vous. Je laisse derrière moi beaucoup d'amitié et c'est la gorge serrée et les yeux humides que j'ai dit au revoir à mes collègues. Je vous souhaite une bonne continuation à TDF et dans votre vie privée. [...]"

 

 

 

"[...] je me suis souvenu de la dernière page de l’ « Etranger », une des plus belles de la littérature française qui en compte pourtant beaucoup ; Meursault va être exécuté, et il repense à sa vie et dit : « j’ai senti que j’avais été heureux et que je l’étais encore ». C’est aussi ce que je pense aujourd’hui. [...]"

 

 

 

Voilà venu pour moi le moment de tourner cette longue et belle page de vie professionnelle avec TDF.

 Sachez que tout au long de ma carrière, [...] vous m'avez énormément apporté tant sur le plan professionnel  que personnel . Où que  je sois passé  , je n'ai fait que de belles rencontres [...].

Durant toutes ces années, j'ai connu de multiples défis, réorganisations structurelles, et exploits techniques. A chaque occasion j'ai pu cottoyer des gens passionnés qui, avec une mobilisation exceptionnelle, ont su et permis de les relever. Loin de moi l'idée de passer sous silence qu'ils l'ont été aussi quelquefois dans la douleur.[...]

Malgré les incertitudes et inquiétudes de cette période engendrées par le projet Cap-Num, j'ai trop d'affection pour cette Entreprise et surtout  pas le droit, par respect pour vous tous qui allez continuer, d'étaler quelque amertume, colère ou tristesse que ce soit. Et puis je ne pourrai pas dire du mal de Tdf, car même si je lui ai  aussi beaucoup donné, elle me l'a rendu.

Ah , j'ai encore une requète à vous demander : accrochez-vous, tenez bon la barre et faites vivre cette entreprise, faites en sorte que lorsqu'on me parlera de Tdf, j'ai autant d'émotion et de fierté à dire : "J'ai fait partie de cette Entreprise durant de nombreuses années". Je pars la tête pleine d'images et de visages qui resteront gravés. Je vous souhaite à tous et toutes beaucoup de bonheur .

Mesdames , Mesdemoiselles, permettez-moi de vous embrasser; Messieurs je vous salue très fort.

Vous me manquerez…

 

 

 

[...] Donc, je vous dis bonne chance pour la suite. Nous avons travaillé ensemble et j'en ai gardé de bons souvenirs : professionnels comme amicaux. Merci à vous d'avoir égayé mon parcours TDFien. [...] quoi qu'il en soit, je vous souhaite le meilleur pour la poursuite de vos affaires.

 Pour ma part, je prends la tangente à partir de demain. Une formation en congé de reclassement puis une recherche de nouveau job, en attendant que mon âge et mon activité professionnelle ne rejoignent les nouveaux critères d'éligibilité à une retraite méritée.
 Mais que cela fait drôle de laisser TDF dans cet état ! Au milieu d'un gué si délicat à franchir (doux euphémisme). Un sentiment mélangé d'abandon de poste, de devoir accompli et de bonne action (mon départ volontaire évite un départ forcé, me dis-je !).
 Aussi pas de regret ni de remors, juste un peu de nostalgie du temps où une société de service comme la nôtre reposait sur sa richesse première : les hommes, les femmes, les compétences.
Mais ... Sûr que cela est toujours le cas ! Il en restera juste un peu moins. C'est tout.

 

 

 

Depuis 15 ans que je travaille à TDF, nos chemins se sont croisés : pour certains l'espace de quelques réunions, pour d'autres le temps d'un poste.

 Il y a 15 ans, [...] je découvrais en province le monde de l'entreprise par son meilleur côté : l'esprit d'équipe et la convivialité. Puis les hasards de la vie m'ont fait revenir en région parisienne. [...] J'y ai fait mes premières armes de manager, et ai commencé à palper le stress des sièges sociaux [...] et d'autres chapitres mouvementés (déménagement, réorganisations). Et toujours le même constat : une ambiance de travail qui s'alourdit et s'assombrit de semaine en semaine.

J'ai donc décidé de tourner ce soir la dernière page de cette histoire et vous adresse à tous mes remerciements pour que ce que vous m'avez apporté et qui m'a permis de me construire et de progresser au long des années.

Je vous souhaite à tous une bonne continuation [...]

 

Si les Ricains n’étaient pas là

Nous ne verrions pas Cap Gemini

Organiser n’importe quoi

Et faire virer je ne sais qui

 

Bien sûr les semaines ont passé

Depuis que nous, les bons à rien,

Avec beaucoup d’ difficultés

Avons compris notre destin

 

Un gars qui s’appelle Patrick Puy

Et qui devait réduire les coûts

A dit « Je vous veux tous partis »

Un matin, j’ai tenté le coup !

 

Bien sûr les journées ont passé

Mon sourire me mange le visage

Et je ne suis que trop pressée

De voguer vers d’autres rivages

 

Et quand [...] ne sera plus là

Elle pens’ra à tous ses amis

Qui n’ont pas eu cette chance-là

Et restent parmi les requins gris

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
28 septembre 2010 2 28 /09 /septembre /2010 22:15

A l'approche de la fin du mois, les départs, toujours plus ou moins volontaires, se multiplient sur le centre TDF de Metz, comme un peu partout à TDF. Nous voulons souhaiter toute la réussite possible à nos camarades qui ont quitté le site de Metz la semaine dernière et cette semaine.

 

Evacuation du bureau

 

Nous vivons actuellement une période bien étrange dans notre entreprise, où :

- l'on voit partir nos camarades avec angoisse en espérant qu'ils arriveront tous à rebondir après TDF, et en s'interrogeant sur notre durée de survie à TDF;

- A chaque fois que l'on compose un numéro de téléphone interne, on se demande si notre interlocuteur est toujours à TDF;

- L'on voit nos directeurs partir en séminaire aux Pays-Bas (l'ambiance doit sans doute être plus propice à l'identification de la stratégie de notre groupe) et s'offrir le dernier bijou technologique d'Apple en guise de récompense (un gel des salaires de 2 ans, et une réduction de 500 têtes dans la plèbe que nous sommes, ça mérite au moins ça ...).

 

Et pendant ce temps, les affaires continuent ... enfin continuent, le mot est peut-être exagéré : nous n'allons pas faire ici le listing des nombreux motifs d'insatisfaction de nos clients (NDR à l'attention de nos actionnaires : vous savez, les clients, ceux qui nous font vivre, ceux qui nous permettent de ramener de l'argent dans la caisse), mais si rien n'est fait à très court terme pour remonter la pente, on peut être encore plus inquiet pour l'avenir.

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article

Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories