Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
2 septembre 2009 3 02 /09 /septembre /2009 15:45
Mercredi 2 Septembre 18h30 : fin du CCE
Impressions de fin de séance : la direction veut atteindre rapidement son objectif d'économie, et ne fera aucune concession ou aucun aménagement (autres que ceux cités ci-dessous). La volumétrie des divisions et la localisation des emplois sont figés. Le mot d'ordre est : allègement de la hiérarchie, et tous les collaborateurs autour du manager, d'où en particulier une centralisation accrue sur la région parisienne. Sus au temps partiel, ou au temps partagé Paris-province, télétravail absolument proscrit.

Sur le détail des emplois touchés, les DO paient le plus lourd tribu (tertiaire et maintenance) suivi par le site de Metz, la DI, et Vitrolles qui est appelé à disparaître à court terme.

Donc pour Metz, aucune évolution : 45 emplois dont 29 en conception et on peut s'estimer heureux. La direction n'a absolument pas réagit aux questions posées concernant le sort particulièrement sévère réservé au site de Metz, à croire que le développement de l'activité par la compétence est enterré.

Aucune information sur le choix des collaborateurs qui seront proposés sur les emplois. Quels critères seront retenus : compétence, niveau de salaire, docilité, ... ?
Les matrices données ne permettent pas vraiment de retrouver les emplois supprimés au niveau des services et / ou département et visiblement le travail fin n'est pas abouti.
La nouvelle organisation (mise en place des services et du management) devra être effective en Janvier 2010. La situation de l'ensemble des salariés devra être traitée avant fin 2010.

La direction a demandé aux OS d'engager immédiatement des discussions sur:
   - la diminution de l'impact social en échange de gains sur les coûts de personnel ( comprendre Salaire, intéressement, avantages sociaux)
    - la GPEC
    - le Plan de Départ Volontaire.
Dans l'hypothèse où les OS n'iraient pas à la négociation, la direction ouvrirait un PSE immédiatement.

Une réunion intersyndicale n'est prévue que demain après-midi.
L'avenir s'annonce sombre pour nombre d'entre nous.

Mercredi 2 Septembre 16h15 : objectif de la direction

Entendu de la bouche d'un responsable RH de TDF : si les organisations syndicales acceptent de négocier des mesures financières adéquates (gel des salaires, baisse de l'intéressement, ...) la direction accepterait de baisser le nombre de suppressions de postes en conséquence, en priorité sur les activités imaginées en externalisation (paye, comptabilité, informatique, ...).
NDLR :  Le cynisme est de mise : je tape plus fort que nécessaire, afin de récupérer de l'argent là où je peux le prendre. Question : les salaires et les stock-options de nos dirigeants seront-ils gelés aussi ? On pourrait même imaginer une baisse de leurs émoluments : -10% sur les salaires des directeurs = 200 emplois sauvés ...

Mercredi 2 Septembre 13h00 : déroulement du CCE
Déclarations de l'ensemble des syndicats pour dénoncer le plan de réorganisation et la suppression des 550 emplois à l'échelle nationale. La CGT quitte la réunion en demandant le retrait pur et simple du plan
En séance, la direction indique n'avoir pas pris en compte le contrat MOZART dans son évaluation. Avec MOZART et quelques autres ajustements (départs intervenu depuis le 1/4/2009, ...), le nombre d'emplois supprimés serait de 460.
Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
1 septembre 2009 2 01 /09 /septembre /2009 21:42
Le rouleau compresseur est en marche !!! Et apparemment, il n'apprécie pas trop les messins.

Dans les documents préparatoires au CCE du 2 septembre, le plan de la direction de TDF devient soudain beaucoup plus concret.

On peut lire notamment concernant le site TDF de Metz :

Emplois conservés :
   - Conception : 29
   - DSI (informatique ) : 5
   - RH : 1
   - Patrimoine : 1
   - Qualité : 1
   - Operations : 6
   - Direction régionale : 2

Hors équipes terrain, cela représente un total de 45 emplois conservés sur 82 actuellement existants. Une réduction de près de 50% des effectifs, touchant principalement la conception (-33 emplois) et la gestion de la paie (-6 emplois). On n'en attendait pas tant !

Si l'on considére que l'effort de la DII dans son ensemble à la réduction des effectifs est de 39 emplois, on peut considérer qu'une grande partie des suppressions de postes la concernant s'est concentrée sur le site messin (-33). Un racisme anti-messin animerait-ils nos chers dirigeants ? Est-ce une sanction ? Est-ce l'absence de hierarchie N+2 sur notre site ?
On a d'autre part la confirmation de l'externalisation de la gestion de la paie qui impacte directement 6 emplois sur le site, et de l'informatique mais qui n'aurait qu'un faible impact sur Metz (-2).
concernant l'opérationnel (maintenance, cellule MVR, etc, ...), la comparaison n'est pas aisée. D'une part, on a peu d'information sur le périmètre des 6 postes localisés sur le site (sinon qu'il s'agit de postes hors équipe terrain). D'autre part, une bonne partie des équipes opérationnelles amenées à intervenir sur le terrain ne sont à ce stade pas affectées à une localisation géographique précise.

Si on élargit la perspective à tout TDF, on peut se rendre compte que le plan de la direction sacrifie directement 705 emplois :
    - 115 emplois transférés (délocalisés),
    - 590 suppressions d’emplois

Et cerise sur le gâteau, le Plan de Départ Volontaire ne concernera que les salariés dont l’emploi est supprimé ou transféré (dans la mesure ou ils ne souhaitent pas suivre l’exode !).

Lot de consolation, dans sa grande générosité, TDF va créer 40 postes…

Plus que jamais, le combat contre ce plan inique est obligatoire. La mobilisation de tous est nécessaire. Au lendemain du CCE, des actions devront être menées tant au niveau local que national.

Ne nous laissons pas gagner par le découragement.

Courage à tous.
Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
31 août 2009 1 31 /08 /août /2009 13:18
Pour ceux qui ne l'auraient pas encore compris lors de l'annonce du plan Cap Numérique en juin, la direction de TDF entend aller vite, très vite dans la mise en oeuvre de son travail de destruction. Ainsi, à peine la "trève sociale" achevée, une réunion exceptionnelle du CCE est planifiée dès ce Mercredi 2 septembre, avec parmi les 2 points à l'ordre du jour : "Information sur les perspectives d'activité de TDF et la réorganisation envisagée dans le cadre du projet Cap Numérique".

Messieurs les représentants du personnel au CCE, lors de cette réunion, ne vous laissez pas endormir par les explications absconses d'une direction aux ordres des actionnaires : TDF va bien, et même si les perspectives d'activité sont moroses en ces temps de crise, il n'y a pas de raison qu'elle aille soudainement mal à court terme. Non, la véritable source de nos problèmes est à rechercher du côté de nos actionnaires gloutons qui veulent leur retour sur investissement dans les plus brefs délais. Et parmi ces actionnaires, la CDC ne semble pas être la dernière à réclamer sa part du gateau. Cela laisse augurer de ce que l'on peut attendre d'un état libéral qui se désengage de toute gouvernance, à plus forte raison de toute gouvernance "humaine".

La morosité qui a prévalue pendant ces 2 mois de trève estivale, a été savamment entretenue par la direction de TDF : visite en région et dans les END des consultants de Cap Gémini, absence totale d'information sur le travail en cours, recadrage des hiérarchiques, distillation de "fuites" plus ou moins sérieuses ... On le voit, face à une direction en ordre de bataille et arc-boutée sur son plan de sauvegarde du LBO , il nous faudra faire preuve de détermination, de cohésion et d'imagination. En tout cas, le message de la base semble clair : pas de concession, pas de compromission, et pour tout préalable à une négociation, le retrait pur et simple du plan Cap Numérique. La majorité des salariés est prête à se battre pour cela. Il y va de la survie de l'emploi à TDF, mais aussi de la survie de TDF à moyen et long terme, échéances que ne peuvent  appréhender des actionnaires pressés d'amasser le plus de fric possible.

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
31 juillet 2009 5 31 /07 /juillet /2009 09:31
Elle nous avait accompagné avec courage ces dix dernières années. Tous les deux ans environ, elle revenait nous rendre visite. Et elle n'avait même pas besoin de se changer, elle s'adaptait à toutes les situations. Cette année, elle a résisté pendant un mois aux pires conditions sociales et climatiques. Mais finalement, ils ont eu raison d'elle. C'est avec le coeur serré, et nous devons l'avouer, une petite larme au coin de l'oeil, que nous l'avons vu disparaitre le week-end dernier. Mais rassurez-vous : la reléve est assurée. Ne doutons pas qu'en septembre, lorsque la bataille reprendra de plus belle, ses successeurs seront là, nombreux, fidèles au poste, durs au combat.

Repose en paix, petite banderole ...

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
10 juillet 2009 5 10 /07 /juillet /2009 11:33
Les CE des établissements Opérationnels et Fonctionnels ont repris leurs travaux respectivement les 8 et 9 Juillet 2009 afin de rendre un certain nombre d'avis obligatoires. Ces séances ont permis de mesurer la pression exercée sur les salariés et les conséquences en terme de santé (rapport de la médecine du travail), ainsi que la baisse sensible et continuelle des effectifs à TDF en 2008 et début 2009 : sans avoir encore recours à Cap Numérique, la direction de TDF oeuvre déjà efficacement pour la montée en charge des Pôles Emplois ...


Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
3 juillet 2009 5 03 /07 /juillet /2009 16:06

Les congés d’été arrivent à point nommé pour la direction de TDF. Elle a pu négocier « un arrêt des travaux avec les instances représentatives du personnel », ce qui ne l’empêche pas de prendre ses aises pour poursuivre ses propres travaux, épaulée par Cap Gémini. Il n’y qu’à voir les troupeaux de consultants qui travaillent au 5eme étage du siège à Montrouge. Et tout cela dans la plus grande opacité, puisqu’elle n’est plus tenue jusqu’au 1er septembre de  consulter ou faire la moindre communication vers les représentants du personnel.

 

Mais il est une communication qui fonctionne à plein aujourd’hui : c’est la communication de la peur ,directement vers les salariés. Après une (très) courte période où on a tenté de calmer les troupes après le mouvement de grève, en affirmant que rien n’était encore décidé, nous sommes rentrés dans la période « faites vous une raison, votre service sera supprimé ». Dernier exemple en date chez nous à Metz : un bruit persistant indique que la gestion de la paie sera (et non plus « pourrait être») externalisée, et que les personnels devront suivre leur activité chez le repreneur dans le cadre de l’article L122-12. Malheureusement à Metz on connait bien ce genre de manipulation, pour avoir vu le transfert de nos collègues de TDF Câble vers Numéricâble. En quelques mois, la quasi-totalité des personnels transférés s’est retrouvé licenciée, sans aucun soutien de la part de leur ex-maison mère. Mais pour la direction, un premier objectif est atteint : les salariés touchés par ces manœuvres commencent à penser, de manière insidieuse, que leur avenir professionnel ne sera sans doute pas à TDF. Le problème en ces temps de crise, et qu’on peut se demander où il pourrait être …

 

Nous sommes bel et bien engagés dans un conflit avec notre direction. La première bataille, pour flamboyante qu’elle fut, laisse un gout d’inachevé à la plupart d’entre nous. L’ennemi, nullement désorienté, poursuit son plan savamment élaboré bien avant le début du conflit. Une première contre-offensive tente de diviser nos troupes en distillant quelques perfides salves de propositions : « nous sommes prêts à vous rendre quelques prisonniers, moyennant un recul de la ligne de front » : gel des salaires, perte des jours TDF, perte des jours RTT, diminution des primes, … Dans ce genre de manœuvre, il nous faudra faire bien attention à ne pas reculer plus que de raison, au risque de nous retrouver tous au bord de la falaise, puis dans le précipice. D’autant qu’en contrepartie, les premières propositions financières de la direction dans le cadre du Plan de Départ Volontaire ont été tellement indécentes, qu’aucune organisation syndicale n’a même voulu communiquer sur le sujet. La guerre sera rude …

 

Bien que nous sachions que la période est très difficile pour chacun d’entre vous, nous vous souhaitons malgré tout de bonnes vacances. Et pour ceux qui restent, continuons pendant cette période à rester mobilisés et à organiser la résistance. Le travail de guérilla mené dans toutes les régions de France n’est pas vain : les petits ruisseaux font les grandes rivières.

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
18 juin 2009 4 18 /06 /juin /2009 18:54
Les délégués du personnel ont voulu en savoir plus lors de la dernière réunion avec la direction, sur l'impact de Cap Numérique à Metz. Devant le refus de la direction de fournir la moindre information, ils ont décidé de quitter la réunion ...

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article
15 juin 2009 1 15 /06 /juin /2009 21:43
Déclaration CGC

 

Site de Metz
15/06/2009


15 Juin 2009

 

En l’absence d’autre interlocuteur sur le site de Metz, nous ne pouvons que considérer les chefs de département du site comme nos interlocuteurs de la direction de TDF, et à ce titre leur faire part de notre état d’esprit après l’annonce de la suppression des 550 postes dans l’entreprise. A charge pour eux de faire remonter nos remarques via leur hiérarchie vers la direction de TDF.

 

En faisant l’annonce du plan « Cap Numérique », la direction se doute bien qu’elle a généré un séisme à l’échelle  de TDF. A l’annonce de ces 550 suppressions de poste, chacun d’entre nous s’est senti visé, et à Metz peut-être un peu plus qu’ailleurs. Nous sommes tous aujourd’hui dans une phase de stress voire de peur quand à notre avenir, d’autant que la période actuelle n’est guère propice en terme de reconversion dans et hors TDF, et encore plus en Lorraine. Dernière chaque poste supprimé, il y a une situation personnel et familiale d’autant plus difficile à gérer en cette période de crise économique.

 

Le message à faire passer à la direction est que nous, salariés de TDF, ne nous sentons aucunement responsables de la situation future de TDF telle que décrite dans les annonces faites par la direction de TDF. Au fil des ans, on nous a demandé de faire des efforts de productivité et de nous adapter en permanence. Ce que nous avons fait. La preuve en est la bonne santé économique actuelle de TDF.

 

Les responsables sont à chercher à la direction actuelle de TDF et ceux qui les ont précédés. Ils ont, en dépit de la moindre sagesse, voulu rendre la mariée plus belle qu’elle n’était, afin de la relancer dans un nouveau LBO on ne peut plus risqué . Et dire que nous, pauvres salariés sans stock-options, éloignés de réalités économiques et financières que nous ne pouvions comprendre, avions eu l’outrecuidance au travers de nos divers représentants, de mettre en garde à l’époque la direction sur un Business Plan qui nous paraissait irréaliste.

 

La direction de TDF, et à travers elle, les actionnaires de TDF, ont eu tout faux sur tous les tableaux : extinction de l’analogique aux dates prévues, WiMAX mort-né, TMP souffreteuse, activités de substitution inexistantes, … Et malgré ça, ce serait de nouveau aux salariés de supporter les conséquences de cette gouvernance calamiteuse.

 

La direction de TDF doit bien prendre conscience qu’à force de pressurer le citron, celui-ci va leur éclater dans la figure. Autrement dit, les salariés ne se laisseront pas faire. Malgré l’approche des vacances d’été, période bénie par toute direction pour mettre en place gentiment ses plans, l’ensemble des salariés de TDF, et sur le site de Metz en particulier, et pas seulement leur représentants syndicaux ou élus, resteront mobilisés, prêts à toute action dans et hors TDF, qui puisse peser sur la direction pour, sinon supprimer totalement, au moins réduire fortement les conséquences sociales de son plan abjecte.

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article

Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories