Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
10 mai 2011 2 10 /05 /mai /2011 22:26

 Les echos 09/05/2011

 

Le directeur général du FSI a indiqué qu'une cotation de TDF faisait partie des options envisagées. Toutefois, selon nos informations, une telle opération -si elle se faisait -ne devrait pasavoir lieu tout de suite. Le groupe présent dans l'audioviduel, les télécoms et le multimédia se préparerait d'abord à modifier le profil de sa dette.


L'introduction en Bourse de TDF, un sujet de rumeurs depuis plusieurs mois, est revenue sur le devant de la scène. Selon l'agence Reuters, ce serait une piste étudiée par les fonds actionnaires du groupe présent dans l'audiovisuel, les télécoms et le multimédia pour réduire sa dette, évaluée à plus de 4 milliards d'euros. TPG ( qui détient 42 % de TDF), la Caisse des dépôts à travers le FSI (24 %), Axa Private Equity (18 %) et Charterhouse (14 %) discuteraient avec des banques. Hier, le directeur général du FSI, Jean-Yves Gilet, a confirmé à l'agence de presse qu'une introduction en Bourse de TDF était « une des hypothèses », ajoutant que tous les scénarios restaient à l'étude, et qu'aucun n'avait sa préférence.

Les propriétaires de TDF« ont discuté d'une introduction en Bourse avec des conseillers. Si ce n'est pas viable, ils pourraient suivre la voie de la recapitalisation », a indiqué une source non identifiée, citée par Reuters, qui évoque différentes options comme une vente d'activités et l'injection de capitaux frais. TDF serait valorisée jusqu'à 8,5 milliard d'euros, selon l'agence. Un montant toutefois jugé trop élevé par plusieurs observateurs du secteur qui évoquent plutôt une capitalisation (hors dette) autour de 2 à 3 milliards d'euros.

 

 

Selon nos informations, une entrée à la cote du groupe -si elle était décidée - serait loin d'être imminente. TDF aurait rencontré, en effet, des banquiers à ce sujet, mais un tel projet ne se concrétiserait pas avant plusieurs mois alors que le marché des introductions reste relativement convalescent, surtout pour les entreprises affichant d'importants leviers. « C'est une option de sortie étudiée par les fonds depuis longtemps, souligne un professionnel. Mais la priorité est de s'occuper de la dette avant de se présenter éventuellement à la Bourse ».

D'après des sources proches du dossier, la société, qui a fait l'objet de deux LBO (rachat financé par une très large part d'endettement), se préparerait à améliorer le profil de sa dette. TDF serait en train de mandater des banques à cet effet. L'objectif : donner davantage de flexibilité à la société et allonger la maturité de sa dette, les échéances de remboursement se rapprochant.

TDF, tout comme plusieurs des fonds actionnaires contactés, n'ont pas souhaité faire de commentaires.

Le groupe qui déploie, exploite et maintient les réseaux de communication de ses clients via l'hertzien terrestre, l'internet ou encore le satellite, et héberge les équipements télécoms de ses clients, a réalisé un chiffre d'affaires consolidé de 1,55 milliard d'euros, au titre de l'exercice 2009-2010, dont 55 % en France. Il emploie plus de 5.000 collaborateurs à travers le monde.

Partager cet article

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Médias
commenter cet article

commentaires

Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories