Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
18 mars 2010 4 18 /03 /mars /2010 18:42
Questions CFDT



A. Point emploi sur le site de Metz

Peut-on avoir connaissance de la situation de l’emploi sur le site de Metz ?

 

B. État des lieux des personnels en mission ou occupant un emploi provisoire

Peut-on avoir un état des lieux sur les personnels en mission et sur les personnels originaires du site de Metz et effectuant des interventions de longue durée sur d’autres sites ?

 

C. Vie de l’établissement

Point sur l'actualité tdf DII et DI.

 

D. Quid des couples

Cap Numérique va avoir un impact fort sur les couples travaillant à tdf, et tout particulièrement à Metz. Quelles mesures la direction est-elle prête à mettre en œuvre vis-à-vis de ces « cas particuliers » ?

 

E. Affichage sauvage

Le directeur adjoint se fait un malin plaisir d’enlever les affiches « sauvages », mais se permet lui-même de faire un affichage hors lieux « spécifiques ».

Serait-ce un passe droit « patronal » ?

 

F. Entretien bâtiment

A ce jour les problèmes du couloir « MVR » subsistent  (dalles + allumage automatique de la lumière)…

 

G. Revalorisation ticket restauration année 2010

Quand la direction compte-t-elle revaloriser le montant de la subvention cantine ?




Questions CFE-CGC

Question 3.1 : Cap Numérique

La direction semble dorénavant considérer que l’entreprise est passée dans la « phase active » du Plan Social, et en particulier dans la mise en place du Plan de Départ Volontaire.

 Cependant, avant de pouvoir se positionner sur les différentes options qui s’offrent à eux, l’ensemble des salariés devraient être averti de l’avenir envisagé pour eux dans l’entreprise. Or, ce n’est pas le cas pour tout le monde, loin de là.

 

Aussi, après l'absence de réponse au travers des instances CE et ses commissions, la CFE-CGC redemande à la direction de répondre aux légitimes questions des salariés du site de Metz :

 

 1. Parmi l’ensemble des personnels du site de Metz :

-           Qui est directement éligible ?

-           Qui est indirectement éligible ?

-           Qui n’est pas éligible ?

Une réponse sous forme de listes serait appréciée.

 

2. Quelle est la pérennité des 7 postes liés à la Direction des Systèmes d’Information ?

 

3. Quelle est la pérennité des 6 postes liés à la Direction des Ressources Humaines ?

 

4. Quels sont les 3 salariés (1 chef de Projet + 2 ingénieurs conception) dont la direction entend se défaire dans le pôle Cœur de Réseau ?

 

5. Quels sont les 4 salariés (1 chef de projet + 3 ingénieur conception) dont la direction entend se défaire dans le pôle Spectre et Design ?

 

6. Quels sont les 3 salariés dont la direction entend se défaire dans le département ERF ?

 

7. Qui pourra postuler sur les 3 postes d’assistant(e)s de gestion créés à Metz pour la Direction des Opérations ?

 

8. En cas de refus de mobilité, quelles perspectives la direction peut-elle offrir aux salariés dont le poste est supprimé :

-           10 salariés des points 4, 5 et 6 ;

-           3 planificateurs ;

-           2 Assistantes ;

-           1 Chargé de communication ;

-           1 responsable sécurité/défense ;

-           1 expert technique.

 

9. En cas de refus de mobilité, quelles perspectives la direction peut-elle offrir aux salariés dont le poste est relocalisé :

-           1 Responsable Projets Partenariaux ;

-           8 salariés du service ERF.

 

 

 

Question 3.2 : Cap Numérique

La direction peut-elle nous expliquer les avantages qu’elle pense retirer d’une délocalisation sur St Quentin et Rennes des activités du département ERF, au regard des inconvénients mis en évidence par le rapport Sextant ?

Ne peut-il être envisagé, comme cela est le cas pour les emplois liés à la DSI, pour le poste de responsable Propriété Intellectuelle ou pour le poste de responsable Qualité, une possibilité de conserver les postes sur le site de Metz ?

 

Extrait du rapport Sextant :

« Unicité de localisation de chaque équipe sur un site : cette règle globale du plan impacte à la DOTP principalement le site de Metz avec 10 mobilités géographiques vers l’Ile de France ou Rennes. Cela crée une contrainte supplémentaire vis-à-vis de l’agilité d’adaptation de la structure : à chaque modification de besoin dans un système qui pourrait être une opportunité de redéploiement pour une personne, il faudra déménager ! Le confort de management d’une équipe co-localisée et la facilité des échanges entre des personnes dans un même bureau ne nous paraissent pas des avantages suffisants pour justifier des mobilités forcées : nous sommes à l’heure des télécommunications (valable aussi pour la possibilité d’accès à distance d’équipements de laboratoires) et les liaisons TGV entre les 3 régions permettent d’assister à des réunions critiques quand cela est nécessaire. Pragmatiquement, les équipes Antenne&CRE et RAN&Télégestion doivent pouvoir accepter d’avoir un sous-ensemble de leurs effectifs basé à Metz. Il s’agit de groupes de 3 ou 4 personnes qui ne sont donc pas isolées et disposent, si besoin est, du relai de managers du pôle technique sur leur site. »

 

 

Question 3.3 : Cap Numérique

La direction peut-elle nous expliquer les avantages qu’elle pense retirer d’une délocalisation sur Montrouge du poste de responsable des Projets Partenariaux, au regard des inconvénients mis en évidence par le rapport Sextant ?

Ne peut-il être envisagé, comme cela est le cas pour les emplois liés à la DSI, pour le poste de responsable Propriété Intellectuelle ou pour le poste de responsable Qualité, une possibilité de conserver ce poste sur le site de Metz ?

 

Extrait du rapport Sextant :

« Des experts techniques à Rennes et Metz sont relocalisés sur Montrouge, par application de la règle globale de localisation des fonctions transverses au siège. En l’absence d’un dysfonctionnement actuel avéré, nous ne comprenons pas en quoi leur mission devient plus difficile à mener à bien sur ces sites. Ces délocalisations à Montrouge (où sont leurs interfaces principales) nous paraissent plutôt un moyen déguisé de réduire ces effectifs au regard de la chute de l’activité. Ce sont des ressources autonomes à leur poste et la possibilité d’assister aux réunions critiques quand cela est nécessaire ne justifie pas ces transferts géographiques »

 

 

Question 3.4 : Cap Numérique

La direction ne peut-elle envisager, comme cela est proposé dans le rapport Sextant, une localisation partielle des ingénieurs Système sur le site de Metz ?

 

Extrait du rapport Sextant :

« Localisation de la cellule Système : une incohérence relative est induite par le rattachement de la cellule Architecture Système à la direction de Montrouge, alors qu’il s’agit clairement d’une compétence technique, même si elle doit dépasser l’actuel partitionnement en sous-systèmes. Cette entité aux compétences transverses étant localisée à Montrouge, cela induit un clivage avec les équipes du pôle technique et ne favorise pas l’émergence de la vision système au sein du pôle technique qui est pourtant le vivier des architectes prévus et ceux du futur ! Cette équipe doit tirer le meilleur parti des potentiels existants, disséminés sur les divers sites. L’argument de proximité aux autres équipes basées à Montrouge pour ces profils est justifié mais doit pouvoir être résolu par une présence partielle sur Montrouge des profils qui seraient actuellement en province (1 ou 2 jours par semaine). Cette souplesse d’organisation permettrait un essaimage de la vue système auprès de leurs collègues du pôle technique sur les différents sites. La logique milite pour que cette équipe soit amenée à s’étoffer dans le futur. Cette cellule doit donc attirer les éléments intéressés par cette évolution de carrière sans imposer une mobilité sur Montrouge. »

 

 

 

Question 3.5 : Cap Numérique

Au regard de la nouvelle organisation de la DTOP dans Cap Numérique, les élus CFE-CGC considère qu’il ne restera que peu de responsabilités aux Chefs de Projets et Ingénieur Conception dans les pôles techniques, notamment vis-à-vis de toutes les nouvelles fonctions transverses créées à Montrouge (Ingénieur Système, Ingénieurs Programme, Ingénieur Planification et Pilotage, Ingénieur Réponse à Appel d’Offre, …). Cette perte de responsabilités n’augure rien de bon quant à la confiance qu’accorde la direction de TDF envers ses salariés en région, et ne pourra que nuire à la motivation des salariés qui survivront à ce projet.

La direction peut-elle nous donner son appréciation sur ce point ?

Partager cet article

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article

commentaires

Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories