Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 18:42

Déclaration au nom des salariés DII du site de Metz lors de la réunion d'information DOTP du 29 Avril 2010 en présence de MM. François Picand et Jean-Pierre Faisan.

 

 

Vos passages sur le site de Metz, que vous connaissez pourtant bien, et à plus forte raison des réunions plénières comme celle-ci, sont trop rares pour que nous laissions passer cette occasion de vous faire part du ressenti de l’ensemble des salariés du site de Metz.

 

Vous nous avez conviés aujourd’hui à une réunion d’information sur la DOTP. Permettez-nous de vous dire qu’il s’agit pour le moins d’une réunion soit trop tardive, soit prématurée.

 

Trop tardive car la mise en place de la nouvelle organisation dans le cadre de Cap Numérique a été définie sans aucune concertation avec les salariés, ni même avec le management intermédiaire. Certes, une entreprise n’est malheureusement pas une démocratie, mais il eut été utile d’informer les salariés beaucoup plus tôt des orientations envisagées, ce qui aurait au moins permis de leur faire croire qu’on ne les considérait pas tout à fait comme uniquement une variable d’ajustement financière, et aurait aussi sans doute permis de recueillir des suggestions toujours pertinentes des collaborateurs d’en bas. Au lieu de cela, vous avez choisi de suivre aveuglement des recettes appliquées par Cap Gemini, et de mettre l’ensemble des salariés de TDF devant le fait accompli. Pour se les mettre à dos, nous pouvons vous assurer qu’il n’y a pas mieux …

 

Prématurée, car à ce jour, très peu de salariés du site de Metz, et à plus forte raison de la futur ex-DII, ne savent pas ce qu’ils vont devenir. Vous avez donc devant vous des salariés qui pour beaucoup ne seront pas dans la future DOTP voire à TDF, et pour tous ne sont aujourd’hui préoccupés que de leur sort personnel. Autant dire qu’une information sur l’organisation future d’une direction d’une entreprise qui n’a aucune considération pour eux, n’est vraiment pas leur préoccupation immédiate.

 

Nous avons interrogé la direction à plusieurs reprises dans les instances représentatives du personnel sur les questions que se posent les salariés du site de Metz, sans réponse à ce jour. Nous profitons de votre présence parmi nous pour vous les reposer à nouveau. Comprenez-bien que beaucoup de salariés sont venus dans cette salle avec leur colère.  Certains ont décidé de ne pas venir, par désespoir. Toute esquive de votre part sur ces questions serait donc très mal prise …

 

 

  • Pourquoi supprimer des postes d’Ingénieur Conception, de Chef de Projet, d’Expert Technique ou d’Assistante dans les départements messins de la DII pour la future DOTP, alors que l’activité de conception est bien là,
  • chacun est occupé à 100%, que la charge de travail est déjà aujourd’hui potentiellement supérieure aux ressources disponibles (ce qui nous oblige dans certains cas à refuser tel ou tel projet), et que n’intervenant pas dans les activités dites « analogiques », nous ne voyons pas pourquoi elles se mettraient subitement à décroitre ?

 

  • Qu’est ce qui a poussé à supprimer arbitrairement 3 ou 4 postes dans chacun des 4 départements techniques, encore une fois sans aucune justification en terme d’activités (pour mémoire, 3 postes à OMS, 4 postes à RAD, 3 postes à ARC, 3 postes à ERF, 2 postes d’assistantes, 1 poste Amont) ? Pouvez-vous nous dire exactement quels sont ces postes supprimés, leurs activités, leur périmètre, et donc les salariés directement visés par cette réduction d’effectif purement comptable ?

 

  • Outre les 16 postes supprimés dans la future ex-DII, 9 postes sont relocalisés, principalement en région parisienne.

Nous n’arrivons pas à comprendre les avantages que TDF va retirer d’une délocalisation sur St Quentin et Rennes des activités du département ERF, au regard des inconvénients mis en évidence par le rapport Sextant ?

Ne peut-il être envisagé, comme cela est le cas pour les emplois liés à la DSI, pour le poste de responsable Propriété Intellectuelle ou pour le poste de responsable Qualité, une possibilité de conserver les postes sur le site de Metz ?

 

Extrait du rapport Sextant :

« Unicité de localisation de chaque équipe sur un site : cette règle globale du plan impacte à la DOTP principalement le site de Metz avec 10 mobilités géographiques vers l’Ile de France ou Rennes. Cela crée une contrainte supplémentaire vis-à-vis de l’agilité d’adaptation de la structure : à chaque modification de besoin dans un système qui pourrait être une opportunité de redéploiement pour une personne, il faudra déménager ! Le confort de management d’une équipe co-localisée et la facilité des échanges entre des personnes dans un même bureau ne nous paraissent pas des avantages suffisants pour justifier des mobilités forcées : nous sommes à l’heure des télécommunications (valable aussi pour la possibilité d’accès à distance d’équipements de laboratoires) et les liaisons TGV entre les 3 régions permettent d’assister à des réunions critiques quand cela est nécessaire. Pragmatiquement, les équipes Antenne&CRE et RAN&Télégestion doivent pouvoir accepter d’avoir un sous-ensemble de leurs effectifs basé à Metz. Il s’agit de groupes de 3 ou 4 personnes qui ne sont donc pas isolées et disposent, si besoin est, du relai de managers du pôle technique sur leur site. »

 

 

  • La direction peut-elle nous expliquer les avantages qu’elle pense retirer d’une délocalisation sur Montrouge du poste de responsable des Projets Partenariaux, au regard des inconvénients mis en évidence par le rapport Sextant ?

Ne peut-il être envisagé, comme cela est le cas pour les emplois liés à la DSI, pour le poste de responsable Propriété Intellectuelle ou pour le poste de responsable Qualité, une possibilité de conserver ce poste sur le site de Metz ?

 

Extrait du rapport Sextant :

« Des experts techniques à Rennes et Metz sont relocalisés sur Montrouge, par application de la règle globale de localisation des fonctions transverses au siège. En l’absence d’un dysfonctionnement actuel avéré, nous ne comprenons pas en quoi leur mission devient plus difficile à mener à bien sur ces sites. Ces délocalisations à Montrouge (où sont leurs interfaces principales) nous paraissent plutôt un moyen déguisé de réduire ces effectifs au regard de la chute de l’activité. Ce sont des ressources autonomes à leur poste et la possibilité d’assister aux réunions critiques quand cela est nécessaire ne justifie pas ces transferts géographiques »

 

 

  • La direction ne peut-elle envisager, comme cela est proposé dans le rapport Sextant, une localisation partielle des ingénieurs Système sur le site de Metz ?

 

 

Extrait du rapport Sextant :

« Localisation de la cellule Système : une incohérence relative est induite par le rattachement de la cellule Architecture Système à la direction de Montrouge, alors qu’il s’agit clairement d’une compétence technique, même si elle doit dépasser l’actuel partitionnement en sous-systèmes. Cette entité aux compétences transverses étant localisée à Montrouge, cela induit un clivage avec les équipes du pôle technique et ne favorise pas l’émergence de la vision système au sein du pôle technique qui est pourtant le vivier des architectes prévus et ceux du futur ! Cette équipe doit tirer le meilleur parti des potentiels existants, disséminés sur les divers sites. L’argument de proximité aux autres équipes basées à Montrouge pour ces profils est justifié mais doit pouvoir être résolu par une présence partielle sur Montrouge des profils qui seraient actuellement en province (1 ou 2 jours par semaine). Cette souplesse d’organisation permettrait un essaimage de la vue système auprès de leurs collègues du pôle technique sur les différents sites. La logique milite pour que cette équipe soit amenée à s’étoffer dans le futur. Cette cellule doit donc attirer les éléments intéressés par cette évolution de carrière sans imposer une mobilité sur Montrouge. »

 

 

  • Au regard de la nouvelle organisation de la DTOP dans Cap Numérique, il est clair qu’il ne restera que peu de responsabilités aux Chefs de Projets, Ingénieur Conception et responsable hiérarchique dans les pôles techniques, notamment vis-à-vis de toutes les nouvelles fonctions transverses créées à Montrouge (Ingénieur Système, Ingénieurs Programme, Ingénieur Planification et Pilotage, Ingénieur Réponse à Appel d’Offre, …). Cette perte de responsabilités n’augure rien de bon quant à la confiance qu’accorde la direction de TDF envers ses salariés en région, et ne pourra que nuire à la motivation des salariés qui survivront à ce projet. Pourquoi cette dissolution des responsabilités, et cette multiplication des postes uniquement sur le siège à Paris ?

 

 

 

En supprimant arbitrairement un nombre important de postes sur le site de Metz, sans justification réelle et compréhensible pour les salariés de base que nous sommes, sinon sauvez les investissements hasardeux de nos actionnaires requins dont vous êtes partie prenante, la direction a-t-elle conscience du désespoir et de la colère sourde dans laquelle elle plonge l’ensemble des salariés du site ? Dans la situation économique actuelle, en prenant en compte les contraintes personnelles et familiales de chacun, la direction a-t-elle conscience qu’elle n’offre aucune perspective à ses salariés, sinon uniquement le désespoir et la détresse ?

Partager cet article

Repost 0
Salarié TDF Metz - dans Com interne
commenter cet article

commentaires

TitiDuFaing 30/04/2010 23:32


De toute façon avec le PDV, il n'y aura plus d'anciens non plus à la CFDT. Ils vont tous profiter de l'accord qu'ils ont signé. Ils vont suivre leur chef ...


durruti 30/04/2010 17:30


1er Mai Manifestation !
Appel des jeunes pour sauver le système de retraite :

http://www.retraites-jeunes.net/

Notez bien que la CFDT n'est pas signataire de cet appel ! elle,si prompt a signer d'habitude... à moins qu'il n'y ait pas de jeunes dans cette organisation...


durruti 30/04/2010 17:11


Qui a dit que Capnum était un succès ?....un cadre dirigeant lors d'une réunion cette semaine !!. Il est vrai qu'il n'y a pas eu de crise majeure , de grève longue , les objectifs de suppressions
d'emploi seront tenus, on passe à l'application de la nouvelle organisation.Point barre !Je ne comprend pas trop l'insistance à vouloir développer une argumentation rationnelle pour étayer le bien
fondé des objections des salariés . Les dirigeants imposent leur point de vue comme les vainqueurs d'une guerre imposent le leur aux vaincus ( cherchez un exemple contraire dans l'histoire )
Ceci dit Il faudra bien un jour s'occuper de la béquille appelé CFDT qui a facilité l'offensive patronale en signant la reddition alors qu'elle n'était même pas encerclée ! il ne faudra pas hésiter
à la casser en mille morceaux et à la jeter dans les poubelles de l'histoire ....


sauvonstdf 29/04/2010 23:34


Demain matin c'est à Saint Quentin. Si vous avez mis le feu à la langue de bois, on apprendra peut être quelque chose...


Beurk 29/04/2010 18:57


Un dialogue de sourd, comme prévu... des salariés et leurs représentants avec des arguments pertinents. 2 directeurs qui ne dérogent pas à la ligne du parti. Par contre, on voit qu'en étayant un
peu nos arguments, les deux guignols ont souvent été déstabilisés. Picand en particulier a beaucoup regardé le bout de ses souliers. On avait la sensation qu'eux mêmes n'y croyaient pas tout à fait
à fond.
Picand remet çà demain à rennes, me semble t-il. Allez-y les collègues, rentrez lui dans le lard. Il y a facilement moyen de le coincer dans les contradictions du plan Cap Numérique.


Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories