Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
5 janvier 2010 2 05 /01 /janvier /2010 20:34

Je n'aime pas le consensus.


En négociations, on voit la recherche du consensus comme un moyen efficace de rapprocher les points de vue différents aboutissant à un accord satisfaisant pour tout le monde. J’étais jusqu’à présent plutôt d’accord avec cette démarche, mais il me semble qu’actuellement, elle atteint ses limites à TDF.

 

Je voudrais développer mon propos en m’appuyant sur un article de Jean-Louis Gueydon sur « le consensus en matière d’écologie » . Certes, l’écologie n’est pas la préoccupation première de TDF, mais la démonstration me semble bien s’appliquer à notre situation difficile actuelle.

 

L’article, que je vous invite à parcourir, est disponible à l’adresse suivante : http://www.liberterre.fr/gaiagnostic/z-jeanlouis/consensus.html

 

Voyons ce que cet article reproche au consensus à l’aide de quelques extraits :

« ………Le consensus est de fait un totalitarisme, puisqu’une fois établi il empêche moralement de choisir d’autres options……

……Il fait disparaître les autres choix possibles, promeut la pensée unique, et conduit immanquablement aux plus mauvaises décisions, celles qui font gagner du temps et ne règlent les problèmes qu’en surface.

Il est d’ailleurs instructif d’observer qui parle de consensus. Ce ne sont certes pas les ouvriers licenciés ou les victimes des pollutions. Ce sont plutôt les directeurs des ressources humaines, les institutions, le pouvoir……… »

Le consensus permet de « …… renvoyer les plaideurs dos à dos et s’en laver les mains. Et c’est donc renoncer à faire de la politique, c’est-à-dire à arbitrer entre des intérêts opposés………»

 

Appliqué à la situation de TDF, le consensus c’est le PDV avec accord de méthode, dont la signature :

- permet à la direction de partager la responsabilité du plan cap numérique

- légitime la direction dans sa méthode de gestion de cette crise et annihile toute tentative ultérieure de révolte et de conflits,

- renforce sa position vis-à-vis des actionnaires de référence et des banques, et sa capacité à poursuivre des plans de ce genre,

- renforce, au-delà de TDF, le système de LBO,

- décrédibilise les actions entreprises à ce jour, comme la sensibilisation des politiques,

- dédouane les politiques et leur évite d’arbitrer in fine puisqu’un « accord acceptable » a été trouvé.

 

Donc, comme dit dans le titre, je n’aime plus le consensus. Je m’inscris résolument dans le « dissensus » qui permet :

- de reporter sur la direction l’entière responsabilité de son plan qu’elle assume seule en interne comme à l’externe,

- de garder toute latitude aux OS et aux salariés pour refuser le plan,

- de conserver la crédiblité vis-à vis des démarches de communication vers la presse et les politiques,

- d’espérer un engagement du pouvoir politique.

Partager cet article

Repost 0

commentaires

etouionycroit encore 05/01/2010 23:54


Enfin une saine position....et une argumentation cohérente....Voila enfin le retour du courage après les pauvres discours des OS qui en sont de façon peu avouable entrain gérer les miettes pour
leurs sociétaires!!!!
Le PDV est vraiement le compromis le plus batard qui soit. La vraie justice serait de commencer par virer les incapables qui nous ont mis dans cette merde....et d'éventuellement discuter avec ceux
qui les remplacerons!


durruti 05/01/2010 22:33


Ne soyons pas mesquins, ni égoïstes et partageons tous cet avis ...non ?


nono 05/01/2010 21:18


Les politiques n'interviennent que pour gerer des crises. A TDF, on est loin de la crise, surtout si les syndicats signent un accord qui reconnait le bien fondé de Cap Numérique.
Cette signature, c'est l'eau qui va laver les mains de tous les politiques interpelés les mois passés par les syndicats eux-même, et par les salariés.


Shahrazad75 05/01/2010 21:02


Pour information, il semble que les représentants du FSI ( Fond Stratégique d'Investissement remplaçant la CDC dans le tour de table des actionnaires) se soient brillament abstenus lors du dernier
Conseil d'Administration, donnant par la même, carte blanche à TPG.
Alors je crois qu'il ne faut pas espérer une hypothétique intervention des pouvoirs publics, dont le chef suprême reconnait la réussite à la grosseur du portefeuille, quelle que soit la méthode
utilisée pour l'approvisionner.


Le Blog des Salariés de TDF

Suite à la poursuite des destructions d'emploi à TDF, les salariés de TDF ont décidé de communiquer leurs actions, leurs exigences et toute information en leur possession.
Vous pouvez communiquer vos contributions à salaries.tdfmetz@gmail.com

Retour à la page d'accueil

Recherche

Agenda

19 Mars 2013 : Mise à mort du blog "Ca m'énerve"

Catégories